1ere semaine aux Etats-Unis

21/04/2009 - Pays : Etats-Unis d'Amérique - Imprimer ce message

Apres avoir recupere notre van a San Luis Obispo et fait les courses necessaires a son amenagement (casseroles, assiettes, couverts, verres, draps, crochets…), nous sommes partis vers le Sud en direction de Los Angeles.

Nous avons suivi la cote et decouvert des plages magnifiques. Cependant on a rapidement compris qu’en Californie pour aller a la mer, il faut payer. En effet le litoral est peu accessible et la ou il l’est on a installe des campings et on fait payer l’acces a la plage 8 dollars la journee et 25 pour y rester la nuit, pas tres cool. Malgre tout on a reussi a touver quelques endroits pour dormir, passant outre les nombreuses interdictions sur les panneaux.

Nous avons ainsi visite la célèbre ville de Santa Barbara (Nanie et Mag on a pense a vous…) et decouvert des maisons et des voitures toujours plus luxueuses et immenses. Ce qui nous a surpris des notre arrivee, c’est l’importance de la population sud americaine et surtout le fait qu’on entend quasiment plus parler espagnol qu’anglais quelque soit l’endroit ou l’on se trouve.

 Nous avons ensuite visite Los Angeles, ses plages (Venice, Malibu...), ses boulevards (Hollywood, Sunset, Rodeo Drive) et ses quartiers chics (Beverley Hills, Hollywood…). On a vu les lettres blanches mythiques sur le haut de la colline ainsi que le boulevard avec les etoiles et les noms des acteurs. Tout cela semblait a la fois incroyable et aussi tres connu, toutes ces images que l’on a déjà vu 100 fois dans les films, ces rues, ces immenses maisons, ces plages. On mettait pour la premiere fois les pieds a Los Angeles et pourtant on avait le sentiment d’y etre déjà alles. Mais comme decidement les villes ce n’est pas notre truc, nous ne nous y sommes pas eternises et on a repris la route, tres heureux d’y etre au moins alles.

 En partance pour San Diego nous voulions nous arreter dans une des 21 missions californiennes : la mission San Juan de Capistrano, afin de mieux comprendre l’histoire de cet etat. Mais le sort en a decide autrement: alors que nous etions en train de chercher cette adresse, Till a fait justement remarquer que nous n’avions plus de freins (ca faisait 4 jours que nous avions le van et Till avait déjà , au bout d'1 jour, signale a notre vendeur un bruit sur la roue avant gauche et il nous avait repondu que ce n’etait rien, que tout avait ete verifie). C’est la qu’un peu au milieu de nulle part, le van s’est mis a faire un tres tres mauvais bruit, on s’est gare sur le cote de la route et on a demande le garage le plus proche. Heureusement on a reussi a s’y rendre sans depanneuse, mais la le verdict est tombe: plus de freins, de disques ni de machoires de freins a l’avant. Total des reparations :800 dollars. On se regarde degoutes, on se dit qu’a tous les coups le garagiste est un sale con qui cherche a enfler 2 touristes qui n’ont pas d’autres choix. Mais que pouvons nous faire d’autre? On accepte les reparations et on se dépêche d’aller appeler notre vendeur, il est une heure de l’apres midi. Bien sur personne ne repond, Till laisse plusieurs messages a differents numeros. Quelques heures plus tard, les freins avant sont neufs et finalement on avait bien sympathise avec “Al’ notre garagiste, immigre d’Afganistan depuis 25 ans. Il nous propose alors de verifier les roues arrieres, son mecano les demonte sous nos yeux et on decouvre que la aussi les freins sont morts (il y a meme une partie de brisee).

Autant vous dire qu’on est vraiment degoutes surtout quand Al nous dit qu’il faut encore paye 385 dollars. Il est 18h, on a toujours pas de nouvelles de notre vendeur, on lui dit qu’on ne fera rien avant le lendemain. La, le moral est bas, et on ne craint que la suite du voyage soit compromise. S’ensuit une nuit sur le parking en face du garage, puis après plusieurs entretiens telephoniques notre vendeur consent a payer les reparations : freins avants, arrieres + les amortisseurs (eux aussi morts…) Apres quelques heures d’attente, nous pouvons enfin repartir, on est mercredi 22 Avril, il est 13h et il nous reste a envoyer par mail toutes les factures et les photos a notre vendeur en esperant qu’il tienne bien ses engagements.

Voila notre 2eme galere quasiment terminee, on est content de reprendre la route tout en croisant les doigts pour que ce van tienne encore 3 mois. Nous arrivons enfin a San Diego qui, on doit l’avouer, nous a beaucoup seduits. Le bord de mer magnifique avec parking gratuit, toilettes et possibilite de faire le plein d’eau, c’est tout de suite plus accueillant!

Apres avoir profite des plages et de la cote magnifique nous allons visite la mission San Diego de Alcala pour en apprendre un peu plus sur l’histoire de la ville. San Diego offre egalement a ses visiteurs la reconstitution de leur vieille ville “Old Town” des annees 1850. On parcourt cet endroit a pied et on a l’impression d’etre projetes dans un autre temps avec des gens habilles comme a l’epoque : le sheriff, le telegraphe, la diligence, la vielle ecole, tout y est. On s’attend presque a voir debarquer Laura Ingalls au coin de la rue... C’est vraiment bien reconstitue et tres instructif.

On est ravis, San Diego est une ville reellement agreable (merci Christine P., tu avais raison) qui nous fait petit a petit oublier nos recentes mesaventures mecaniques. La cote ouest se termine en beaute et nous entamons notre periple vers les grands parcs.

Bisous a tous!!!

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Clo & Till Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.