Une journée type à Serenity Farm

27/03/2009 - Pays : Canada - Imprimer ce message

7h30 : lever, on s’habille puis on monte préparer le petit déj pour tout le monde (nos compagnons wwoofeurs n’étant pas très matinaux). On débarrasse puis on fait la vaisselle et on va enfiler la tenue de travail (dont une 2ème couche de vêtements pour pas avoir froid et éviter d’abîmer les habits du dessous).

8h30 – 9h00 : travail à l’extérieur, on commence souvent par nourrir les animaux :

-      - les poules et les lapins : changer leur eau, leur donner des restes de nourriture, du grain et des carottes / ramasser les œufs des poules.

-      - les chiens (il y en a 7 en tout): mettre de l’eau et des croquettes dans chacun des 3 enclos.

-      - les chevaux dans les box : leur donner du foin, de l’eau et des carottes, nettoyer l’allée centrale de la grange.

-       - les chevaux et les vaches dans les prés : leur donner du foin quand c’est nécessaire.

Par la suite, on part pour le bois à pied avec des luges traînées soit par un chien soit par nous et remplies du nécessaire pour tronçonner et brûler toute une forêt… Après environ 20 minutes de marche, nous voici rendus et c’est là que commence le vrai travail. Aidés par un bûcheron professionnel, Monsieur DESFORGES, nous devons abattre toute une partie de la forêt de Collette car la compagnie nationale HydroQuébec doit y faire passer une nouvelle ligne électrique.

Notre super bûcheron abat des arbres monstrueux, Till les élague à la chainsaw (tronçonneuse), nous déplaçons et gardons tous les troncs, puis Clo et les autres wwoofeurs tentent de démarrer des feux afin de brûler toutes les branches.

Il faut avouer que nos 1ère tentatives (sur les 3 premières jours) furent des échecs, en effet démarrer un feu sur de la neige avec du bois vert et tout humide, sans allume feu et avec un tas d’environ 1,80m de haut c’est pas gagné… Cependant, grâce à de la persévérance, de meilleurs outils et les judicieux conseils d’un vrai québécois de 67ans, nous sommes devenus experts en pyromanie !!!

Autant vous dire que ce travail n’est pas des plus faciles car une fois qu’on a fait tomber 4 ou 5 arbres, qu’on essaie de les élaguer et de récupérer les branches coupées, on se croirait dans un jeu de mikado géant et pour extirper les branches coincées, il faut des biscottos (et malheureusement, nos compagnons en étaient dépourvus…) ; il en va de même pour transporter des troncs qui même à 4 ou 5 personnes ne bougeaient que d’un pouce !!!  

12h30 : C’est l’heure du lunch, alors là plusieurs possibilités :

-      - nous avons apporté notre lunch dès le matin et nous prenons une petite pause auprès du feu pour le déguster, mais assez rapidement on retourne au travail car lorsqu’on ne bouge plus, on a pas chaud.

-     -  Collette nous apporte notre repas dans le bois aidée par un chien qui traine une luge remplie d’un festin, parfois même chaud !

-       de temps en temps on rentre manger à la maison (si on ne doit pas travailler dans le bois l’après midi) et là il faut mettre la table, réchauffer le repas, servir tout le monde, débarrasser car les 2 bretonnes ont tendance à rester un peu beaucoup le cul collé sur leur chaises, mais bon, c’est la vie en collectivité !!!

13h30 : reprise du travail, la plupart  du temps dans le bois (voir ci-dessus), mais aussi du rangement autour de la maison car avec la fonte de la neige pleins d’objets divers sont à ramasser ainsi que des centaines d’os pour les chiens qui étaient pris par la glace et qui sentent très mauvais… On fait aussi du bricolage, réparation de clôtures, sécurisation des enclos pour les chevaux et pour les chiens ; on rentre des caisses de bois, on vide et nettoie tout le 1er étage de la grange, trie les bottes de foin saines et celles qui sont moisies, c’est le grand ménage du printemps !!!   

Nous avons eu également la chance de travailler avec les chevaux, nous avons aidé Collette à commencer le débourrage de 2 jeunes poulains (Spring, un étalon, et Zoé, une jeune jument), de la séparation de leur maman respective au passage du licol, à l’acceptation de la laisse et au brossage. On a aussi fait travailler des chevaux déjà débourrés en les brossant et les faisant tourner autour de nous. C’était super intéressant mais aussi impressionnant. Till s’en sort comme un chef et Collette lui fait  vraiment confiance pour les chevaux, on voit qu’il a un peu l’habitude, il reste très calme même lorsque le cheval s’agite. Et moi qui appréhendait un peu, je réussis quand même à m’occuper d’eux, à les faire marcher, à les brosser et à rentrer avec eux soit dans leurs champs soit dans leurs boxes. C’est une expérience vraiment chouette !

16h30 : Il est tant de rentrer, mais la journée n’est pas encore finie, Il faut nettoyer la cuisine et faire la vaisselle de midi, puis c’est le moment de la douche (rapide pour que tout le monde ait de l’eau chaude). Une petite demi-heure de repos et c’est reparti, vers 18h00, il faut préparer le souper (et oui, au Québec on mange tôt !!!). On met la table, on sert tout le monde, on mange vers 18h30, on débarrasse, on fait la vaisselle (car le lave vaisselle ne fonctionne pas) et enfin vers 20h00, la journée est finie, on peut profiter du jacuzzi, du salon avec le feu, de la télé, des dvd et de notre lit…

Dormez bien, ça recommence demain !!!

Biz à tous  

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Clo & Till Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.